Leurres et malheurs des personnes handicapées dans l’accès aux soins de santé

Le Burkina Faso a ratifié en juillet 2009, la convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH). L’une des recommandations majeures de cette convention est la fourniture des services de santé gratuits ou d’un coût abordable mais aussi de qualité et adaptés aux besoins spécifiques des personnes handicapées. Les dispositions de la convention fut  internalisé par l’adoption de la loi N°012-2010/AN du 1er avril 2010 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées. Près d’une décennie après, le constat sur le terrain n’est pas reluisant. Pas d’avancée notoire. Ce, malgré plusieurs engagements renouvelés des autorités du pays. De leur accès aux services sanitaires à la lutte contre les grandes pandémies comme le VIH/SIDA, ils demeurent des laissés pour compte. Une violation silencieuse des principes d’équité et des droits humains. Pourtant le président du Faso a promis de « ne laisser personne au bord de la route ». Lire suite

Handicap.jpg

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s