À la jeunesse algérienne : Après ta révolte, fait ta révolution

Dans une lettre prêtée à Abdel Aziz Bouteflika, président grabataire à la tête de l’Algérie depuis 1999, l’opinion nationale et internationale a appris avec pas grande surprise le rétropédalage de l’ex Moudjahidine du Front de Liberation Nationale.

Bouteflika, très rabrougrit par son accident vasculaire cérébral ne tient plus les manettes du pays. Il est lui même un otage de ses affidés , qui, il faut le dire, veulent toujours continuer de jouir impudiquement des privilèges et ressources du pays. Sont de ceux là les Ould Abbès, Secrétaire général du FLN , Nacer et Saïd (frères du président) , les tout-puissants ministres Bedoui, Lamamra et autres

De la « Une si longue lettre » attribuée à Bouteflika , l’analyse qui se dégage, comme il fallait s’y attendre, c’est d’ailleurs les us et coutumes des longs règnes, les courtisans et tentacules essaient d’aménager un corridor de prolongement. Instaurer une pseudo transition qui a pour but ultime , faire blocus à l’alternance générationnelle. Le changement dans la rupture d’avec l’ordre ancien donne des cauchemars à ces auteurs, complices des crimes politiques et économiques très funestes.

À la Jeunesse algérienne de maintenir la pression et ouvrir l’oeil, surtout le bon. Il n’y a de pire sort qu’une révolte au goût inachevée. La volontaire populaire est un changement de système, pas de personne. Croire que ce gouvernement au moyen d’âge de 61 ans abdiquera suite à quelques Haro ! est un mirage.

Les promesses mirobolantes sur « l’assise des fondations d’une nouvelle république, un nouveau système de gouvernance qui aura pour acteur la nouvelle génération  » à travers une conference nationale, l’instance d’élaboration et d’adoption des réformes sont des stratagèmes pour préparer un dauphin, assurance d’un changement dans la continuité.

« L’Algérie de Paix,de sécurité, de quiétude, de réconciliation nationale  » érigé en enseigne publicitaire dans le bilan partiel et partial des deux décennies de règne Bouteflika se consolide dans le respect strict des principes de la démocratie, pas dans le renouvellement des meubles de l’oligarchie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s